La direction assistée

Aujourd’hui la très grande majorité des voitures est équipée de la direction assistée. Elle permet de tourner son volant sans effort ; la force des bras sur le volant est complétée par une pompe hydraulique pour faire tourner les roues du véhicule. Un doigt suffit pour faire un créneau et actionner la direction. Le conducteur n’a plus à fournir de gros efforts pour diriger son véhicule ou pour faire des manoeuvres.

La direction assistée peut être une assistance hydraulique, électrique ou même électro-hydraulique. La partie mécanique de ce type de direction est toujours composée d’une crémaillère et d’un pignon mais la démultiplication peut être variable ou fixe.

Pour une direction à assistance hydraulique, c’est une pompe à huile qui met de l’huile en pression pour alimenter un vérin. Cette solution est de moins en moins utilisée car elle est grosse consommatrice de carburant.

Dans le cas d’une direction électro-hydraulique, c’est un moteur électrique qui entraîne la pompe à huile mécanique et seulement lorsqu’elle est sollicitée.

Dans le cas d’une direction dont l’assistance est entièrement fournie par l’électricité, un moteur électrique entraîne la colonne de direction.

Il est beaucoup plus agréable de conduire une voiture équipée d’une telle direction. Autrefois, le volant avait tendance à revenir trop vite mais les progrès technologiques font qu’il est désormais difficile de s’en passer.

La direction assistée ne nécessite pas d’entretien particulier. Toutefois, à chaque vidange, il faut faire vérifier les niveaux ainsi que l’état général de la direction.

Laisser un commentaire

*